traitement des charpentes

You Are Here: Home / Archives / Category / traitement des charpentes

Traitement des charpentes Aussonne

Categories:
traitement de charpente Aussonne

traitement de charpente a Aussonne

Traiter votre charpente à Aussonne

 

Ecologique, économique et esthétique, le bois occupe une place grandissante dans la composition de nos habitations. Néanmoins, cette utilisation croissante notamment comme matériau pour la charpente soulève un enjeu fondamental de longévité. Si la durabilité d’une charpente de bois bien traitée ne pose pas problème, il est cependant nécessaire de veiller à ce que celle-ci demeure saine.

 

Pour le traitement de votre charpente à Aussonne

contactez notre équipe au 

06 11 95 10 65

 

En effet, nous ne sommes pas les seuls à être séduits par le bois, pour les capricornes, termites, vrillettes et autres insectes et larves xylophages il constitue un environnement de choix pour faire leurs nids et pondre leurs oeufs. A cette fin, ils creusent une multitude de petites galeries qui, en transperçant le bois, dégradent son apparence et fragilisent la charpente, compromettant par là-même la solidité de l’édifice. Leur action est d’autant plus dangereuse que, les signes d’infestation n’étant visibles en surface que très tardivement, un bois infesté peut à première vue paraître parfaitement intact ! Le traitement des charpentes de bois s’avère donc être, tant pour des raisons esthétiques que de sécurité, d’une impérieuse nécessité.

Ce traitement vise à immuniser le bois contre les attaques d’insectes et larves xylophages à l’aide de produits fongicides et insecticides qui doivent être appliqués sur la totalité de la surface du bois jusque dans les encrages. La méthode utilisée peut être au choix le badigeonnage à l’aide d’une brosse ou la pulvérisation à l’aide d’un révolver en prenant soin pour cette dernière méthode de s’équiper d’un masque de protection.
Toutefois dans bien des cas, le traitement préventif s’avère insuffisant car il ne traite le bois qu’en superficie. On aura alors recours aux services d’un couvreur pour administrer un traitement dit curatif.

Le traitement curatif des charpentes

Ce traitement vise à tuer les oeufs, larves et insectes xylophages au sein des charpentes.
Dans quels cas faut-il avoir recours à un traitement curatif de la charpente ?
Même si, comme nous l’avons vu, la présence de créatures est difficilement identifiable, certains signes doivent nous alerter comme par exemple :
L’apparition de petits trous à la surface du bois
L’émission de sons en provenance de l’intérieur de la charpente
La présence de vermoulures

L’observation d’un ou plusieurs de ces signes doit nécessairement nous conduire à faire appel à nos couvreurs à Aussonne.

Le traitement curatif des charpentes, les précautions à adopter

Etant donnée la nature particulièrement agressive du traitement, il convient de protéger les personnes et les biens pour cela il est recommandé :
De vider autant que possible la / les pièce(s) concernée(s) ou à défaut de recouvrir les meubles ou autres objets ainsi que le sol
D’éviter d’appliquer le traitement à proximité d’installations électriques ou d’objets inflammables
De s’équiper de protections spéciales si l’on est amené à manipuler le produit : masque, lunettes, combinaison et gants
Les différentes étapes du traitement curatif des charpentes

Le dépoussiérage

Une fois sur place le couvreur commencera par grossièrement dépoussiérer la charpente généralement à l’aide d’un balai car la longueur du manche permettra d’atteindre les recoins et les lucarnes d’ordinaire difficiles d’accès.

Le sondage

Le couvreur cherchera par la suite à confirmer la présence de nuisibles et, si celle-ci est avérée, à la localiser. Pour cela, il aura recours à une des techniques suivantes :
Il tapera sur la charpente à l’aide d’un maillet, l’émission d’un son creux sera indicative de ladite présence
Il exercera des pressions sur toute la longueur de la charpente, à la recherche de zones où la résistance du bois sera plus faible
Il piquera le bois à l’aide d’un ciseau à bois tous les 20 à 30 cm sur chacune de ses faces privilégiant les parties sombres, les encrages et les endroits à proximité de la cheminée

Le bûchage

Une fois qu’il aura localisé les zones atteintes, le couvreur les grattera de manière à mettre à nu les parties saines. Il affinera par la suite avec un brossage afin d’éliminer toutes les vermoulures.

Le perçage

A l’aide d’une perceuse électrique le couvreur percera une série de trous en quinconce dans la charpente en tenant compte de certaines règles :
Il ne percera que les bois supérieurs à 10 cm de périmètre
Il percera en biais aux 2/3 de l’épaisseur sur les 2 faces et à moins de 5cm du bord
Il percera un trou tous les 35 cm pour les bois supérieurs à 35 cm de périmètre et, pour les autres, un trou tous les mètres.

La pose des injecteurs

A l’aide d’un marteau, le couvreur enfoncera les chevilles à injection dans les trous, il s’agit de chevilles qui, équipées de valves, sont conçues pour diffuser au coeur des charpentes le produit de traitement insecticide et fongicide. Généralement, il s’agit d’un produit non inflammable qui préservera la texture du bois et permettra la pose de revêtement ou de verni une fois sec.

Préparation du révolver

Le révolver également appelé buse à injection est équipé d’une pompe qui propulsera le liquide dans les chevilles. Une fois rempli de liquide le couvreur l’emmanche dans la valve de la cheville et presse sur la gâchette jusqu’à ce que le liquide ressorte des fentes du bois ou, à défaut, dans une limite temporelle de 30 secondes.

Pulvérisation

Le traitement curatif est toujours suivi d’une pulvérisation.
Il est vivement recommandé d’aérer la pièce après le traitement.
Généralement, un traitement garantit la protection vos charpentes pour une durée de 10 ans, de quoi assurer votre sérénité pour un bon moment !

Donc n’hésitez plus, contacter notre équipe pour le traitement de charpente à Aussonne !


  • Peinture de toit Amelie-les-Bains-Palalda
  • Peinture de toit Revel
  • Pose de gouttieres Cintegabelle
  • Traitement des charpentes Villeneuve-de-la-Raho
  • Demoussage de toiture Lanta
  • Pose de gouttieres Lespinasse
  • Isolation des combles Buzet-sur-Tarn
  • Reparation de toiture Noe
  • Traitement des charpentes Labarthe-sur-Leze
  • Traitement hydrofuge de toiture Toulouse
  • Traitement des charpentes Castelginest

    Categories:
    traitement de charpente Castelginest

    traitement de charpente a Castelginest

    Traiter votre charpente à Castelginest

     

    Ecologique, économique et esthétique, le bois occupe une place grandissante dans la composition de nos habitations. Néanmoins, cette utilisation croissante notamment comme matériau pour la charpente soulève un enjeu fondamental de longévité. Si la durabilité d’une charpente de bois bien traitée ne pose pas problème, il est cependant nécessaire de veiller à ce que celle-ci demeure saine.

     

    Pour le traitement de votre charpente à Castelginest

    contactez notre équipe au 

    06 11 95 10 65

     

    En effet, nous ne sommes pas les seuls à être séduits par le bois, pour les capricornes, termites, vrillettes et autres insectes et larves xylophages il constitue un environnement de choix pour faire leurs nids et pondre leurs oeufs. A cette fin, ils creusent une multitude de petites galeries qui, en transperçant le bois, dégradent son apparence et fragilisent la charpente, compromettant par là-même la solidité de l’édifice. Leur action est d’autant plus dangereuse que, les signes d’infestation n’étant visibles en surface que très tardivement, un bois infesté peut à première vue paraître parfaitement intact ! Le traitement des charpentes de bois s’avère donc être, tant pour des raisons esthétiques que de sécurité, d’une impérieuse nécessité.

    Ce traitement vise à immuniser le bois contre les attaques d’insectes et larves xylophages à l’aide de produits fongicides et insecticides qui doivent être appliqués sur la totalité de la surface du bois jusque dans les encrages. La méthode utilisée peut être au choix le badigeonnage à l’aide d’une brosse ou la pulvérisation à l’aide d’un révolver en prenant soin pour cette dernière méthode de s’équiper d’un masque de protection.
    Toutefois dans bien des cas, le traitement préventif s’avère insuffisant car il ne traite le bois qu’en superficie. On aura alors recours aux services d’un couvreur pour administrer un traitement dit curatif.

    Le traitement curatif des charpentes

    Ce traitement vise à tuer les oeufs, larves et insectes xylophages au sein des charpentes.
    Dans quels cas faut-il avoir recours à un traitement curatif de la charpente ?
    Même si, comme nous l’avons vu, la présence de créatures est difficilement identifiable, certains signes doivent nous alerter comme par exemple :
    L’apparition de petits trous à la surface du bois
    L’émission de sons en provenance de l’intérieur de la charpente
    La présence de vermoulures

    L’observation d’un ou plusieurs de ces signes doit nécessairement nous conduire à faire appel à nos couvreurs à Castelginest.

    Le traitement curatif des charpentes, les précautions à adopter

    Etant donnée la nature particulièrement agressive du traitement, il convient de protéger les personnes et les biens pour cela il est recommandé :
    De vider autant que possible la / les pièce(s) concernée(s) ou à défaut de recouvrir les meubles ou autres objets ainsi que le sol
    D’éviter d’appliquer le traitement à proximité d’installations électriques ou d’objets inflammables
    De s’équiper de protections spéciales si l’on est amené à manipuler le produit : masque, lunettes, combinaison et gants
    Les différentes étapes du traitement curatif des charpentes

    Le dépoussiérage

    Une fois sur place le couvreur commencera par grossièrement dépoussiérer la charpente généralement à l’aide d’un balai car la longueur du manche permettra d’atteindre les recoins et les lucarnes d’ordinaire difficiles d’accès.

    Le sondage

    Le couvreur cherchera par la suite à confirmer la présence de nuisibles et, si celle-ci est avérée, à la localiser. Pour cela, il aura recours à une des techniques suivantes :
    Il tapera sur la charpente à l’aide d’un maillet, l’émission d’un son creux sera indicative de ladite présence
    Il exercera des pressions sur toute la longueur de la charpente, à la recherche de zones où la résistance du bois sera plus faible
    Il piquera le bois à l’aide d’un ciseau à bois tous les 20 à 30 cm sur chacune de ses faces privilégiant les parties sombres, les encrages et les endroits à proximité de la cheminée

    Le bûchage

    Une fois qu’il aura localisé les zones atteintes, le couvreur les grattera de manière à mettre à nu les parties saines. Il affinera par la suite avec un brossage afin d’éliminer toutes les vermoulures.

    Le perçage

    A l’aide d’une perceuse électrique le couvreur percera une série de trous en quinconce dans la charpente en tenant compte de certaines règles :
    Il ne percera que les bois supérieurs à 10 cm de périmètre
    Il percera en biais aux 2/3 de l’épaisseur sur les 2 faces et à moins de 5cm du bord
    Il percera un trou tous les 35 cm pour les bois supérieurs à 35 cm de périmètre et, pour les autres, un trou tous les mètres.

    La pose des injecteurs

    A l’aide d’un marteau, le couvreur enfoncera les chevilles à injection dans les trous, il s’agit de chevilles qui, équipées de valves, sont conçues pour diffuser au coeur des charpentes le produit de traitement insecticide et fongicide. Généralement, il s’agit d’un produit non inflammable qui préservera la texture du bois et permettra la pose de revêtement ou de verni une fois sec.

    Préparation du révolver

    Le révolver également appelé buse à injection est équipé d’une pompe qui propulsera le liquide dans les chevilles. Une fois rempli de liquide le couvreur l’emmanche dans la valve de la cheville et presse sur la gâchette jusqu’à ce que le liquide ressorte des fentes du bois ou, à défaut, dans une limite temporelle de 30 secondes.

    Pulvérisation

    Le traitement curatif est toujours suivi d’une pulvérisation.
    Il est vivement recommandé d’aérer la pièce après le traitement.
    Généralement, un traitement garantit la protection vos charpentes pour une durée de 10 ans, de quoi assurer votre sérénité pour un bon moment !

    Donc n’hésitez plus, contacter notre équipe pour le traitement de charpente à Castelginest !


  • Reparation de pied de cheminee l Isle-en-Dodon
  • Pose de fenetre de toit Miremont
  • Entreprise de couverture Llupia
  • Reparation de pied de cheminee Llupia
  • Traitement des charpentes Cerbere
  • Urgence toiture Claira
  • Pose de fenetre de toit Villefranche-de-Lauragais
  • Urgence toiture Saint-Jory
  • Peinture de toit Cerbere
  • Ravalement de facade Bouloc
  • Traitement des charpentes Beauzelle

    Categories:
    traitement de charpente Beauzelle

    traitement de charpente a Beauzelle

    Traiter votre charpente à Beauzelle

     

    Ecologique, économique et esthétique, le bois occupe une place grandissante dans la composition de nos habitations. Néanmoins, cette utilisation croissante notamment comme matériau pour la charpente soulève un enjeu fondamental de longévité. Si la durabilité d’une charpente de bois bien traitée ne pose pas problème, il est cependant nécessaire de veiller à ce que celle-ci demeure saine.

     

    Pour le traitement de votre charpente à Beauzelle

    contactez notre équipe au 

    06 11 95 10 65

     

    En effet, nous ne sommes pas les seuls à être séduits par le bois, pour les capricornes, termites, vrillettes et autres insectes et larves xylophages il constitue un environnement de choix pour faire leurs nids et pondre leurs oeufs. A cette fin, ils creusent une multitude de petites galeries qui, en transperçant le bois, dégradent son apparence et fragilisent la charpente, compromettant par là-même la solidité de l’édifice. Leur action est d’autant plus dangereuse que, les signes d’infestation n’étant visibles en surface que très tardivement, un bois infesté peut à première vue paraître parfaitement intact ! Le traitement des charpentes de bois s’avère donc être, tant pour des raisons esthétiques que de sécurité, d’une impérieuse nécessité.

    Ce traitement vise à immuniser le bois contre les attaques d’insectes et larves xylophages à l’aide de produits fongicides et insecticides qui doivent être appliqués sur la totalité de la surface du bois jusque dans les encrages. La méthode utilisée peut être au choix le badigeonnage à l’aide d’une brosse ou la pulvérisation à l’aide d’un révolver en prenant soin pour cette dernière méthode de s’équiper d’un masque de protection.
    Toutefois dans bien des cas, le traitement préventif s’avère insuffisant car il ne traite le bois qu’en superficie. On aura alors recours aux services d’un couvreur pour administrer un traitement dit curatif.

    Le traitement curatif des charpentes

    Ce traitement vise à tuer les oeufs, larves et insectes xylophages au sein des charpentes.
    Dans quels cas faut-il avoir recours à un traitement curatif de la charpente ?
    Même si, comme nous l’avons vu, la présence de créatures est difficilement identifiable, certains signes doivent nous alerter comme par exemple :
    L’apparition de petits trous à la surface du bois
    L’émission de sons en provenance de l’intérieur de la charpente
    La présence de vermoulures

    L’observation d’un ou plusieurs de ces signes doit nécessairement nous conduire à faire appel à nos couvreurs à Beauzelle.

    Le traitement curatif des charpentes, les précautions à adopter

    Etant donnée la nature particulièrement agressive du traitement, il convient de protéger les personnes et les biens pour cela il est recommandé :
    De vider autant que possible la / les pièce(s) concernée(s) ou à défaut de recouvrir les meubles ou autres objets ainsi que le sol
    D’éviter d’appliquer le traitement à proximité d’installations électriques ou d’objets inflammables
    De s’équiper de protections spéciales si l’on est amené à manipuler le produit : masque, lunettes, combinaison et gants
    Les différentes étapes du traitement curatif des charpentes

    Le dépoussiérage

    Une fois sur place le couvreur commencera par grossièrement dépoussiérer la charpente généralement à l’aide d’un balai car la longueur du manche permettra d’atteindre les recoins et les lucarnes d’ordinaire difficiles d’accès.

    Le sondage

    Le couvreur cherchera par la suite à confirmer la présence de nuisibles et, si celle-ci est avérée, à la localiser. Pour cela, il aura recours à une des techniques suivantes :
    Il tapera sur la charpente à l’aide d’un maillet, l’émission d’un son creux sera indicative de ladite présence
    Il exercera des pressions sur toute la longueur de la charpente, à la recherche de zones où la résistance du bois sera plus faible
    Il piquera le bois à l’aide d’un ciseau à bois tous les 20 à 30 cm sur chacune de ses faces privilégiant les parties sombres, les encrages et les endroits à proximité de la cheminée

    Le bûchage

    Une fois qu’il aura localisé les zones atteintes, le couvreur les grattera de manière à mettre à nu les parties saines. Il affinera par la suite avec un brossage afin d’éliminer toutes les vermoulures.

    Le perçage

    A l’aide d’une perceuse électrique le couvreur percera une série de trous en quinconce dans la charpente en tenant compte de certaines règles :
    Il ne percera que les bois supérieurs à 10 cm de périmètre
    Il percera en biais aux 2/3 de l’épaisseur sur les 2 faces et à moins de 5cm du bord
    Il percera un trou tous les 35 cm pour les bois supérieurs à 35 cm de périmètre et, pour les autres, un trou tous les mètres.

    La pose des injecteurs

    A l’aide d’un marteau, le couvreur enfoncera les chevilles à injection dans les trous, il s’agit de chevilles qui, équipées de valves, sont conçues pour diffuser au coeur des charpentes le produit de traitement insecticide et fongicide. Généralement, il s’agit d’un produit non inflammable qui préservera la texture du bois et permettra la pose de revêtement ou de verni une fois sec.

    Préparation du révolver

    Le révolver également appelé buse à injection est équipé d’une pompe qui propulsera le liquide dans les chevilles. Une fois rempli de liquide le couvreur l’emmanche dans la valve de la cheville et presse sur la gâchette jusqu’à ce que le liquide ressorte des fentes du bois ou, à défaut, dans une limite temporelle de 30 secondes.

    Pulvérisation

    Le traitement curatif est toujours suivi d’une pulvérisation.
    Il est vivement recommandé d’aérer la pièce après le traitement.
    Généralement, un traitement garantit la protection vos charpentes pour une durée de 10 ans, de quoi assurer votre sérénité pour un bon moment !

    Donc n’hésitez plus, contacter notre équipe pour le traitement de charpente à Beauzelle !


  • Remplacement de tuiles Pia
  • Reparation de faitage Lanta
  • Traitement hydrofuge de toiture Cazeres
  • Urgence toiture Saint-Gaudens
  • Ravalement de facade Pechbonnieu
  • Remplacement de tuiles Cazeres
  • Isolation des combles Montescot
  • Isolation des combles Seysses
  • Ravalement de facade Montberon
  • Pose de fenetre de toit Merville
  • Traitement des charpentes Brax

    Categories:
    traitement de charpente Brax

    traitement de charpente a Brax

    Traiter votre charpente à Brax

     

    Ecologique, économique et esthétique, le bois occupe une place grandissante dans la composition de nos habitations. Néanmoins, cette utilisation croissante notamment comme matériau pour la charpente soulève un enjeu fondamental de longévité. Si la durabilité d’une charpente de bois bien traitée ne pose pas problème, il est cependant nécessaire de veiller à ce que celle-ci demeure saine.

     

    Pour le traitement de votre charpente à Brax

    contactez notre équipe au 

    06 11 95 10 65

     

    En effet, nous ne sommes pas les seuls à être séduits par le bois, pour les capricornes, termites, vrillettes et autres insectes et larves xylophages il constitue un environnement de choix pour faire leurs nids et pondre leurs oeufs. A cette fin, ils creusent une multitude de petites galeries qui, en transperçant le bois, dégradent son apparence et fragilisent la charpente, compromettant par là-même la solidité de l’édifice. Leur action est d’autant plus dangereuse que, les signes d’infestation n’étant visibles en surface que très tardivement, un bois infesté peut à première vue paraître parfaitement intact ! Le traitement des charpentes de bois s’avère donc être, tant pour des raisons esthétiques que de sécurité, d’une impérieuse nécessité.

    Ce traitement vise à immuniser le bois contre les attaques d’insectes et larves xylophages à l’aide de produits fongicides et insecticides qui doivent être appliqués sur la totalité de la surface du bois jusque dans les encrages. La méthode utilisée peut être au choix le badigeonnage à l’aide d’une brosse ou la pulvérisation à l’aide d’un révolver en prenant soin pour cette dernière méthode de s’équiper d’un masque de protection.
    Toutefois dans bien des cas, le traitement préventif s’avère insuffisant car il ne traite le bois qu’en superficie. On aura alors recours aux services d’un couvreur pour administrer un traitement dit curatif.

    Le traitement curatif des charpentes

    Ce traitement vise à tuer les oeufs, larves et insectes xylophages au sein des charpentes.
    Dans quels cas faut-il avoir recours à un traitement curatif de la charpente ?
    Même si, comme nous l’avons vu, la présence de créatures est difficilement identifiable, certains signes doivent nous alerter comme par exemple :
    L’apparition de petits trous à la surface du bois
    L’émission de sons en provenance de l’intérieur de la charpente
    La présence de vermoulures

    L’observation d’un ou plusieurs de ces signes doit nécessairement nous conduire à faire appel à nos couvreurs à Brax.

    Le traitement curatif des charpentes, les précautions à adopter

    Etant donnée la nature particulièrement agressive du traitement, il convient de protéger les personnes et les biens pour cela il est recommandé :
    De vider autant que possible la / les pièce(s) concernée(s) ou à défaut de recouvrir les meubles ou autres objets ainsi que le sol
    D’éviter d’appliquer le traitement à proximité d’installations électriques ou d’objets inflammables
    De s’équiper de protections spéciales si l’on est amené à manipuler le produit : masque, lunettes, combinaison et gants
    Les différentes étapes du traitement curatif des charpentes

    Le dépoussiérage

    Une fois sur place le couvreur commencera par grossièrement dépoussiérer la charpente généralement à l’aide d’un balai car la longueur du manche permettra d’atteindre les recoins et les lucarnes d’ordinaire difficiles d’accès.

    Le sondage

    Le couvreur cherchera par la suite à confirmer la présence de nuisibles et, si celle-ci est avérée, à la localiser. Pour cela, il aura recours à une des techniques suivantes :
    Il tapera sur la charpente à l’aide d’un maillet, l’émission d’un son creux sera indicative de ladite présence
    Il exercera des pressions sur toute la longueur de la charpente, à la recherche de zones où la résistance du bois sera plus faible
    Il piquera le bois à l’aide d’un ciseau à bois tous les 20 à 30 cm sur chacune de ses faces privilégiant les parties sombres, les encrages et les endroits à proximité de la cheminée

    Le bûchage

    Une fois qu’il aura localisé les zones atteintes, le couvreur les grattera de manière à mettre à nu les parties saines. Il affinera par la suite avec un brossage afin d’éliminer toutes les vermoulures.

    Le perçage

    A l’aide d’une perceuse électrique le couvreur percera une série de trous en quinconce dans la charpente en tenant compte de certaines règles :
    Il ne percera que les bois supérieurs à 10 cm de périmètre
    Il percera en biais aux 2/3 de l’épaisseur sur les 2 faces et à moins de 5cm du bord
    Il percera un trou tous les 35 cm pour les bois supérieurs à 35 cm de périmètre et, pour les autres, un trou tous les mètres.

    La pose des injecteurs

    A l’aide d’un marteau, le couvreur enfoncera les chevilles à injection dans les trous, il s’agit de chevilles qui, équipées de valves, sont conçues pour diffuser au coeur des charpentes le produit de traitement insecticide et fongicide. Généralement, il s’agit d’un produit non inflammable qui préservera la texture du bois et permettra la pose de revêtement ou de verni une fois sec.

    Préparation du révolver

    Le révolver également appelé buse à injection est équipé d’une pompe qui propulsera le liquide dans les chevilles. Une fois rempli de liquide le couvreur l’emmanche dans la valve de la cheville et presse sur la gâchette jusqu’à ce que le liquide ressorte des fentes du bois ou, à défaut, dans une limite temporelle de 30 secondes.

    Pulvérisation

    Le traitement curatif est toujours suivi d’une pulvérisation.
    Il est vivement recommandé d’aérer la pièce après le traitement.
    Généralement, un traitement garantit la protection vos charpentes pour une durée de 10 ans, de quoi assurer votre sérénité pour un bon moment !

    Donc n’hésitez plus, contacter notre équipe pour le traitement de charpente à Brax !


  • Traitement des charpentes Sorede
  • Urgence toiture Le Soler
  • Etancheite de toiture Montberon
  • Traitement hydrofuge de toiture Frouzins
  • Couvreur Daux
  • Reparation de toiture Cazeres
  • Remplacement de tuiles Baho
  • Charpentier Latour-Bas-Elne
  • Bardage de facade Merville
  • Peinture de toit Flourens
  • Traitement des charpentes Fonbeauzard

    Categories:
    traitement de charpente Fonbeauzard

    traitement de charpente a Fonbeauzard

    Traiter votre charpente à Fonbeauzard

     

    Ecologique, économique et esthétique, le bois occupe une place grandissante dans la composition de nos habitations. Néanmoins, cette utilisation croissante notamment comme matériau pour la charpente soulève un enjeu fondamental de longévité. Si la durabilité d’une charpente de bois bien traitée ne pose pas problème, il est cependant nécessaire de veiller à ce que celle-ci demeure saine.

     

    Pour le traitement de votre charpente à Fonbeauzard

    contactez notre équipe au 

    06 11 95 10 65

     

    En effet, nous ne sommes pas les seuls à être séduits par le bois, pour les capricornes, termites, vrillettes et autres insectes et larves xylophages il constitue un environnement de choix pour faire leurs nids et pondre leurs oeufs. A cette fin, ils creusent une multitude de petites galeries qui, en transperçant le bois, dégradent son apparence et fragilisent la charpente, compromettant par là-même la solidité de l’édifice. Leur action est d’autant plus dangereuse que, les signes d’infestation n’étant visibles en surface que très tardivement, un bois infesté peut à première vue paraître parfaitement intact ! Le traitement des charpentes de bois s’avère donc être, tant pour des raisons esthétiques que de sécurité, d’une impérieuse nécessité.

    Ce traitement vise à immuniser le bois contre les attaques d’insectes et larves xylophages à l’aide de produits fongicides et insecticides qui doivent être appliqués sur la totalité de la surface du bois jusque dans les encrages. La méthode utilisée peut être au choix le badigeonnage à l’aide d’une brosse ou la pulvérisation à l’aide d’un révolver en prenant soin pour cette dernière méthode de s’équiper d’un masque de protection.
    Toutefois dans bien des cas, le traitement préventif s’avère insuffisant car il ne traite le bois qu’en superficie. On aura alors recours aux services d’un couvreur pour administrer un traitement dit curatif.

    Le traitement curatif des charpentes

    Ce traitement vise à tuer les oeufs, larves et insectes xylophages au sein des charpentes.
    Dans quels cas faut-il avoir recours à un traitement curatif de la charpente ?
    Même si, comme nous l’avons vu, la présence de créatures est difficilement identifiable, certains signes doivent nous alerter comme par exemple :
    L’apparition de petits trous à la surface du bois
    L’émission de sons en provenance de l’intérieur de la charpente
    La présence de vermoulures

    L’observation d’un ou plusieurs de ces signes doit nécessairement nous conduire à faire appel à nos couvreurs à Fonbeauzard.

    Le traitement curatif des charpentes, les précautions à adopter

    Etant donnée la nature particulièrement agressive du traitement, il convient de protéger les personnes et les biens pour cela il est recommandé :
    De vider autant que possible la / les pièce(s) concernée(s) ou à défaut de recouvrir les meubles ou autres objets ainsi que le sol
    D’éviter d’appliquer le traitement à proximité d’installations électriques ou d’objets inflammables
    De s’équiper de protections spéciales si l’on est amené à manipuler le produit : masque, lunettes, combinaison et gants
    Les différentes étapes du traitement curatif des charpentes

    Le dépoussiérage

    Une fois sur place le couvreur commencera par grossièrement dépoussiérer la charpente généralement à l’aide d’un balai car la longueur du manche permettra d’atteindre les recoins et les lucarnes d’ordinaire difficiles d’accès.

    Le sondage

    Le couvreur cherchera par la suite à confirmer la présence de nuisibles et, si celle-ci est avérée, à la localiser. Pour cela, il aura recours à une des techniques suivantes :
    Il tapera sur la charpente à l’aide d’un maillet, l’émission d’un son creux sera indicative de ladite présence
    Il exercera des pressions sur toute la longueur de la charpente, à la recherche de zones où la résistance du bois sera plus faible
    Il piquera le bois à l’aide d’un ciseau à bois tous les 20 à 30 cm sur chacune de ses faces privilégiant les parties sombres, les encrages et les endroits à proximité de la cheminée

    Le bûchage

    Une fois qu’il aura localisé les zones atteintes, le couvreur les grattera de manière à mettre à nu les parties saines. Il affinera par la suite avec un brossage afin d’éliminer toutes les vermoulures.

    Le perçage

    A l’aide d’une perceuse électrique le couvreur percera une série de trous en quinconce dans la charpente en tenant compte de certaines règles :
    Il ne percera que les bois supérieurs à 10 cm de périmètre
    Il percera en biais aux 2/3 de l’épaisseur sur les 2 faces et à moins de 5cm du bord
    Il percera un trou tous les 35 cm pour les bois supérieurs à 35 cm de périmètre et, pour les autres, un trou tous les mètres.

    La pose des injecteurs

    A l’aide d’un marteau, le couvreur enfoncera les chevilles à injection dans les trous, il s’agit de chevilles qui, équipées de valves, sont conçues pour diffuser au coeur des charpentes le produit de traitement insecticide et fongicide. Généralement, il s’agit d’un produit non inflammable qui préservera la texture du bois et permettra la pose de revêtement ou de verni une fois sec.

    Préparation du révolver

    Le révolver également appelé buse à injection est équipé d’une pompe qui propulsera le liquide dans les chevilles. Une fois rempli de liquide le couvreur l’emmanche dans la valve de la cheville et presse sur la gâchette jusqu’à ce que le liquide ressorte des fentes du bois ou, à défaut, dans une limite temporelle de 30 secondes.

    Pulvérisation

    Le traitement curatif est toujours suivi d’une pulvérisation.
    Il est vivement recommandé d’aérer la pièce après le traitement.
    Généralement, un traitement garantit la protection vos charpentes pour une durée de 10 ans, de quoi assurer votre sérénité pour un bon moment !

    Donc n’hésitez plus, contacter notre équipe pour le traitement de charpente à Fonbeauzard !


  • Entreprise de couverture Montrejeau
  • Traitement des charpentes Lagardelle-sur-Leze
  • Traitement des charpentes Mondonville
  • Charpentier Cintegabelle
  • Reparation de pied de cheminee Montastruc-la-Conseillere
  • Etancheite de toiture Osseja
  • Remplacement de tuiles Cepet
  • Couvreur Balma
  • Etancheite de toiture Estagel
  • Reparation de toiture Vernet-les-Bains
  • Traitement des charpentes Cabestany

    Categories:
    traitement de charpente Cabestany

    traitement de charpente a Cabestany

    Traiter votre charpente à Cabestany

     

    Ecologique, économique et esthétique, le bois occupe une place grandissante dans la composition de nos habitations. Néanmoins, cette utilisation croissante notamment comme matériau pour la charpente soulève un enjeu fondamental de longévité. Si la durabilité d’une charpente de bois bien traitée ne pose pas problème, il est cependant nécessaire de veiller à ce que celle-ci demeure saine.

     

    Pour le traitement de votre charpente à Cabestany

    contactez notre équipe au 

    06 11 95 10 65

     

    En effet, nous ne sommes pas les seuls à être séduits par le bois, pour les capricornes, termites, vrillettes et autres insectes et larves xylophages il constitue un environnement de choix pour faire leurs nids et pondre leurs oeufs. A cette fin, ils creusent une multitude de petites galeries qui, en transperçant le bois, dégradent son apparence et fragilisent la charpente, compromettant par là-même la solidité de l’édifice. Leur action est d’autant plus dangereuse que, les signes d’infestation n’étant visibles en surface que très tardivement, un bois infesté peut à première vue paraître parfaitement intact ! Le traitement des charpentes de bois s’avère donc être, tant pour des raisons esthétiques que de sécurité, d’une impérieuse nécessité.

    Ce traitement vise à immuniser le bois contre les attaques d’insectes et larves xylophages à l’aide de produits fongicides et insecticides qui doivent être appliqués sur la totalité de la surface du bois jusque dans les encrages. La méthode utilisée peut être au choix le badigeonnage à l’aide d’une brosse ou la pulvérisation à l’aide d’un révolver en prenant soin pour cette dernière méthode de s’équiper d’un masque de protection.
    Toutefois dans bien des cas, le traitement préventif s’avère insuffisant car il ne traite le bois qu’en superficie. On aura alors recours aux services d’un couvreur pour administrer un traitement dit curatif.

    Le traitement curatif des charpentes

    Ce traitement vise à tuer les oeufs, larves et insectes xylophages au sein des charpentes.
    Dans quels cas faut-il avoir recours à un traitement curatif de la charpente ?
    Même si, comme nous l’avons vu, la présence de créatures est difficilement identifiable, certains signes doivent nous alerter comme par exemple :
    L’apparition de petits trous à la surface du bois
    L’émission de sons en provenance de l’intérieur de la charpente
    La présence de vermoulures

    L’observation d’un ou plusieurs de ces signes doit nécessairement nous conduire à faire appel à nos couvreurs à Cabestany.

    Le traitement curatif des charpentes, les précautions à adopter

    Etant donnée la nature particulièrement agressive du traitement, il convient de protéger les personnes et les biens pour cela il est recommandé :
    De vider autant que possible la / les pièce(s) concernée(s) ou à défaut de recouvrir les meubles ou autres objets ainsi que le sol
    D’éviter d’appliquer le traitement à proximité d’installations électriques ou d’objets inflammables
    De s’équiper de protections spéciales si l’on est amené à manipuler le produit : masque, lunettes, combinaison et gants
    Les différentes étapes du traitement curatif des charpentes

    Le dépoussiérage

    Une fois sur place le couvreur commencera par grossièrement dépoussiérer la charpente généralement à l’aide d’un balai car la longueur du manche permettra d’atteindre les recoins et les lucarnes d’ordinaire difficiles d’accès.

    Le sondage

    Le couvreur cherchera par la suite à confirmer la présence de nuisibles et, si celle-ci est avérée, à la localiser. Pour cela, il aura recours à une des techniques suivantes :
    Il tapera sur la charpente à l’aide d’un maillet, l’émission d’un son creux sera indicative de ladite présence
    Il exercera des pressions sur toute la longueur de la charpente, à la recherche de zones où la résistance du bois sera plus faible
    Il piquera le bois à l’aide d’un ciseau à bois tous les 20 à 30 cm sur chacune de ses faces privilégiant les parties sombres, les encrages et les endroits à proximité de la cheminée

    Le bûchage

    Une fois qu’il aura localisé les zones atteintes, le couvreur les grattera de manière à mettre à nu les parties saines. Il affinera par la suite avec un brossage afin d’éliminer toutes les vermoulures.

    Le perçage

    A l’aide d’une perceuse électrique le couvreur percera une série de trous en quinconce dans la charpente en tenant compte de certaines règles :
    Il ne percera que les bois supérieurs à 10 cm de périmètre
    Il percera en biais aux 2/3 de l’épaisseur sur les 2 faces et à moins de 5cm du bord
    Il percera un trou tous les 35 cm pour les bois supérieurs à 35 cm de périmètre et, pour les autres, un trou tous les mètres.

    La pose des injecteurs

    A l’aide d’un marteau, le couvreur enfoncera les chevilles à injection dans les trous, il s’agit de chevilles qui, équipées de valves, sont conçues pour diffuser au coeur des charpentes le produit de traitement insecticide et fongicide. Généralement, il s’agit d’un produit non inflammable qui préservera la texture du bois et permettra la pose de revêtement ou de verni une fois sec.

    Préparation du révolver

    Le révolver également appelé buse à injection est équipé d’une pompe qui propulsera le liquide dans les chevilles. Une fois rempli de liquide le couvreur l’emmanche dans la valve de la cheville et presse sur la gâchette jusqu’à ce que le liquide ressorte des fentes du bois ou, à défaut, dans une limite temporelle de 30 secondes.

    Pulvérisation

    Le traitement curatif est toujours suivi d’une pulvérisation.
    Il est vivement recommandé d’aérer la pièce après le traitement.
    Généralement, un traitement garantit la protection vos charpentes pour une durée de 10 ans, de quoi assurer votre sérénité pour un bon moment !

    Donc n’hésitez plus, contacter notre équipe pour le traitement de charpente à Cabestany !


  • Demoussage de toiture Estagel
  • Charpentier Lacroix-Falgarde
  • Couvreur Cintegabelle
  • Traitement des charpentes Lapeyrouse-Fossat
  • Pose de gouttieres Seysses
  • Pose de gouttieres l Isle-en-Dodon
  • Entreprise de couverture Toulouse
  • Peinture de toit Saint-Genies-Bellevue
  • Reparation de toiture Gagnac-sur-Garonne
  • Etancheite de toiture Saint-Felix-Lauragais
  • Traitement des charpentes Saint-Orens-de-Gameville

    Categories:
    traitement de charpente Saint-Orens-de-Gameville

    traitement de charpente a Saint-Orens-de-Gameville

    Traiter votre charpente à Saint-Orens-de-Gameville

     

    Ecologique, économique et esthétique, le bois occupe une place grandissante dans la composition de nos habitations. Néanmoins, cette utilisation croissante notamment comme matériau pour la charpente soulève un enjeu fondamental de longévité. Si la durabilité d’une charpente de bois bien traitée ne pose pas problème, il est cependant nécessaire de veiller à ce que celle-ci demeure saine.

     

    Pour le traitement de votre charpente à Saint-Orens-de-Gameville

    contactez notre équipe au 

    06 11 95 10 65

     

    En effet, nous ne sommes pas les seuls à être séduits par le bois, pour les capricornes, termites, vrillettes et autres insectes et larves xylophages il constitue un environnement de choix pour faire leurs nids et pondre leurs oeufs. A cette fin, ils creusent une multitude de petites galeries qui, en transperçant le bois, dégradent son apparence et fragilisent la charpente, compromettant par là-même la solidité de l’édifice. Leur action est d’autant plus dangereuse que, les signes d’infestation n’étant visibles en surface que très tardivement, un bois infesté peut à première vue paraître parfaitement intact ! Le traitement des charpentes de bois s’avère donc être, tant pour des raisons esthétiques que de sécurité, d’une impérieuse nécessité.

    Ce traitement vise à immuniser le bois contre les attaques d’insectes et larves xylophages à l’aide de produits fongicides et insecticides qui doivent être appliqués sur la totalité de la surface du bois jusque dans les encrages. La méthode utilisée peut être au choix le badigeonnage à l’aide d’une brosse ou la pulvérisation à l’aide d’un révolver en prenant soin pour cette dernière méthode de s’équiper d’un masque de protection.
    Toutefois dans bien des cas, le traitement préventif s’avère insuffisant car il ne traite le bois qu’en superficie. On aura alors recours aux services d’un couvreur pour administrer un traitement dit curatif.

    Le traitement curatif des charpentes

    Ce traitement vise à tuer les oeufs, larves et insectes xylophages au sein des charpentes.
    Dans quels cas faut-il avoir recours à un traitement curatif de la charpente ?
    Même si, comme nous l’avons vu, la présence de créatures est difficilement identifiable, certains signes doivent nous alerter comme par exemple :
    L’apparition de petits trous à la surface du bois
    L’émission de sons en provenance de l’intérieur de la charpente
    La présence de vermoulures

    L’observation d’un ou plusieurs de ces signes doit nécessairement nous conduire à faire appel à nos couvreurs à Saint-Orens-de-Gameville.

    Le traitement curatif des charpentes, les précautions à adopter

    Etant donnée la nature particulièrement agressive du traitement, il convient de protéger les personnes et les biens pour cela il est recommandé :
    De vider autant que possible la / les pièce(s) concernée(s) ou à défaut de recouvrir les meubles ou autres objets ainsi que le sol
    D’éviter d’appliquer le traitement à proximité d’installations électriques ou d’objets inflammables
    De s’équiper de protections spéciales si l’on est amené à manipuler le produit : masque, lunettes, combinaison et gants
    Les différentes étapes du traitement curatif des charpentes

    Le dépoussiérage

    Une fois sur place le couvreur commencera par grossièrement dépoussiérer la charpente généralement à l’aide d’un balai car la longueur du manche permettra d’atteindre les recoins et les lucarnes d’ordinaire difficiles d’accès.

    Le sondage

    Le couvreur cherchera par la suite à confirmer la présence de nuisibles et, si celle-ci est avérée, à la localiser. Pour cela, il aura recours à une des techniques suivantes :
    Il tapera sur la charpente à l’aide d’un maillet, l’émission d’un son creux sera indicative de ladite présence
    Il exercera des pressions sur toute la longueur de la charpente, à la recherche de zones où la résistance du bois sera plus faible
    Il piquera le bois à l’aide d’un ciseau à bois tous les 20 à 30 cm sur chacune de ses faces privilégiant les parties sombres, les encrages et les endroits à proximité de la cheminée

    Le bûchage

    Une fois qu’il aura localisé les zones atteintes, le couvreur les grattera de manière à mettre à nu les parties saines. Il affinera par la suite avec un brossage afin d’éliminer toutes les vermoulures.

    Le perçage

    A l’aide d’une perceuse électrique le couvreur percera une série de trous en quinconce dans la charpente en tenant compte de certaines règles :
    Il ne percera que les bois supérieurs à 10 cm de périmètre
    Il percera en biais aux 2/3 de l’épaisseur sur les 2 faces et à moins de 5cm du bord
    Il percera un trou tous les 35 cm pour les bois supérieurs à 35 cm de périmètre et, pour les autres, un trou tous les mètres.

    La pose des injecteurs

    A l’aide d’un marteau, le couvreur enfoncera les chevilles à injection dans les trous, il s’agit de chevilles qui, équipées de valves, sont conçues pour diffuser au coeur des charpentes le produit de traitement insecticide et fongicide. Généralement, il s’agit d’un produit non inflammable qui préservera la texture du bois et permettra la pose de revêtement ou de verni une fois sec.

    Préparation du révolver

    Le révolver également appelé buse à injection est équipé d’une pompe qui propulsera le liquide dans les chevilles. Une fois rempli de liquide le couvreur l’emmanche dans la valve de la cheville et presse sur la gâchette jusqu’à ce que le liquide ressorte des fentes du bois ou, à défaut, dans une limite temporelle de 30 secondes.

    Pulvérisation

    Le traitement curatif est toujours suivi d’une pulvérisation.
    Il est vivement recommandé d’aérer la pièce après le traitement.
    Généralement, un traitement garantit la protection vos charpentes pour une durée de 10 ans, de quoi assurer votre sérénité pour un bon moment !

    Donc n’hésitez plus, contacter notre équipe pour le traitement de charpente à Saint-Orens-de-Gameville !


  • Charpentier Rivesaltes
  • Charpentier Trouillas
  • Entreprise de couverture Perpignan
  • Remplacement de tuiles Trouillas
  • Etancheite de toiture Corneilla-la-Riviere
  • Pose de gouttieres Sorede
  • Reparation de toiture Labarthe-sur-Leze
  • Reparation de faitage Saint-Lys
  • Reparation de faitage Vernet-les-Bains
  • Pose de gouttieres Rivesaltes
  • Traitement des charpentes Seysses

    Categories:
    traitement de charpente Seysses

    traitement de charpente a Seysses

    Traiter votre charpente à Seysses

     

    Ecologique, économique et esthétique, le bois occupe une place grandissante dans la composition de nos habitations. Néanmoins, cette utilisation croissante notamment comme matériau pour la charpente soulève un enjeu fondamental de longévité. Si la durabilité d’une charpente de bois bien traitée ne pose pas problème, il est cependant nécessaire de veiller à ce que celle-ci demeure saine.

     

    Pour le traitement de votre charpente à Seysses

    contactez notre équipe au 

    06 11 95 10 65

     

    En effet, nous ne sommes pas les seuls à être séduits par le bois, pour les capricornes, termites, vrillettes et autres insectes et larves xylophages il constitue un environnement de choix pour faire leurs nids et pondre leurs oeufs. A cette fin, ils creusent une multitude de petites galeries qui, en transperçant le bois, dégradent son apparence et fragilisent la charpente, compromettant par là-même la solidité de l’édifice. Leur action est d’autant plus dangereuse que, les signes d’infestation n’étant visibles en surface que très tardivement, un bois infesté peut à première vue paraître parfaitement intact ! Le traitement des charpentes de bois s’avère donc être, tant pour des raisons esthétiques que de sécurité, d’une impérieuse nécessité.

    Ce traitement vise à immuniser le bois contre les attaques d’insectes et larves xylophages à l’aide de produits fongicides et insecticides qui doivent être appliqués sur la totalité de la surface du bois jusque dans les encrages. La méthode utilisée peut être au choix le badigeonnage à l’aide d’une brosse ou la pulvérisation à l’aide d’un révolver en prenant soin pour cette dernière méthode de s’équiper d’un masque de protection.
    Toutefois dans bien des cas, le traitement préventif s’avère insuffisant car il ne traite le bois qu’en superficie. On aura alors recours aux services d’un couvreur pour administrer un traitement dit curatif.

    Le traitement curatif des charpentes

    Ce traitement vise à tuer les oeufs, larves et insectes xylophages au sein des charpentes.
    Dans quels cas faut-il avoir recours à un traitement curatif de la charpente ?
    Même si, comme nous l’avons vu, la présence de créatures est difficilement identifiable, certains signes doivent nous alerter comme par exemple :
    L’apparition de petits trous à la surface du bois
    L’émission de sons en provenance de l’intérieur de la charpente
    La présence de vermoulures

    L’observation d’un ou plusieurs de ces signes doit nécessairement nous conduire à faire appel à nos couvreurs à Seysses.

    Le traitement curatif des charpentes, les précautions à adopter

    Etant donnée la nature particulièrement agressive du traitement, il convient de protéger les personnes et les biens pour cela il est recommandé :
    De vider autant que possible la / les pièce(s) concernée(s) ou à défaut de recouvrir les meubles ou autres objets ainsi que le sol
    D’éviter d’appliquer le traitement à proximité d’installations électriques ou d’objets inflammables
    De s’équiper de protections spéciales si l’on est amené à manipuler le produit : masque, lunettes, combinaison et gants
    Les différentes étapes du traitement curatif des charpentes

    Le dépoussiérage

    Une fois sur place le couvreur commencera par grossièrement dépoussiérer la charpente généralement à l’aide d’un balai car la longueur du manche permettra d’atteindre les recoins et les lucarnes d’ordinaire difficiles d’accès.

    Le sondage

    Le couvreur cherchera par la suite à confirmer la présence de nuisibles et, si celle-ci est avérée, à la localiser. Pour cela, il aura recours à une des techniques suivantes :
    Il tapera sur la charpente à l’aide d’un maillet, l’émission d’un son creux sera indicative de ladite présence
    Il exercera des pressions sur toute la longueur de la charpente, à la recherche de zones où la résistance du bois sera plus faible
    Il piquera le bois à l’aide d’un ciseau à bois tous les 20 à 30 cm sur chacune de ses faces privilégiant les parties sombres, les encrages et les endroits à proximité de la cheminée

    Le bûchage

    Une fois qu’il aura localisé les zones atteintes, le couvreur les grattera de manière à mettre à nu les parties saines. Il affinera par la suite avec un brossage afin d’éliminer toutes les vermoulures.

    Le perçage

    A l’aide d’une perceuse électrique le couvreur percera une série de trous en quinconce dans la charpente en tenant compte de certaines règles :
    Il ne percera que les bois supérieurs à 10 cm de périmètre
    Il percera en biais aux 2/3 de l’épaisseur sur les 2 faces et à moins de 5cm du bord
    Il percera un trou tous les 35 cm pour les bois supérieurs à 35 cm de périmètre et, pour les autres, un trou tous les mètres.

    La pose des injecteurs

    A l’aide d’un marteau, le couvreur enfoncera les chevilles à injection dans les trous, il s’agit de chevilles qui, équipées de valves, sont conçues pour diffuser au coeur des charpentes le produit de traitement insecticide et fongicide. Généralement, il s’agit d’un produit non inflammable qui préservera la texture du bois et permettra la pose de revêtement ou de verni une fois sec.

    Préparation du révolver

    Le révolver également appelé buse à injection est équipé d’une pompe qui propulsera le liquide dans les chevilles. Une fois rempli de liquide le couvreur l’emmanche dans la valve de la cheville et presse sur la gâchette jusqu’à ce que le liquide ressorte des fentes du bois ou, à défaut, dans une limite temporelle de 30 secondes.

    Pulvérisation

    Le traitement curatif est toujours suivi d’une pulvérisation.
    Il est vivement recommandé d’aérer la pièce après le traitement.
    Généralement, un traitement garantit la protection vos charpentes pour une durée de 10 ans, de quoi assurer votre sérénité pour un bon moment !

    Donc n’hésitez plus, contacter notre équipe pour le traitement de charpente à Seysses !


  • Reparation de faitage Saint-Paul-de-Fenouillet
  • Couvreur Grenade
  • Pose de fenetre de toit Saint-Laurent-de-Cerdans
  • Remplacement de tuiles Saint-Cyprien
  • Pose de fenetre de toit Pyrenees orientales
  • Reparation de toiture Toulouse
  • Reparation de faitage Pibrac
  • Couvreur Pollestres
  • Traitement hydrofuge de toiture Saint-Alban
  • Isolation des combles Blagnac
  • Traitement des charpentes Llupia

    Categories:
    traitement de charpente Llupia

    traitement de charpente a Llupia

    Traiter votre charpente à Llupia

     

    Ecologique, économique et esthétique, le bois occupe une place grandissante dans la composition de nos habitations. Néanmoins, cette utilisation croissante notamment comme matériau pour la charpente soulève un enjeu fondamental de longévité. Si la durabilité d’une charpente de bois bien traitée ne pose pas problème, il est cependant nécessaire de veiller à ce que celle-ci demeure saine.

     

    Pour le traitement de votre charpente à Llupia

    contactez notre équipe au 

    06 11 95 10 65

     

    En effet, nous ne sommes pas les seuls à être séduits par le bois, pour les capricornes, termites, vrillettes et autres insectes et larves xylophages il constitue un environnement de choix pour faire leurs nids et pondre leurs oeufs. A cette fin, ils creusent une multitude de petites galeries qui, en transperçant le bois, dégradent son apparence et fragilisent la charpente, compromettant par là-même la solidité de l’édifice. Leur action est d’autant plus dangereuse que, les signes d’infestation n’étant visibles en surface que très tardivement, un bois infesté peut à première vue paraître parfaitement intact ! Le traitement des charpentes de bois s’avère donc être, tant pour des raisons esthétiques que de sécurité, d’une impérieuse nécessité.

    Ce traitement vise à immuniser le bois contre les attaques d’insectes et larves xylophages à l’aide de produits fongicides et insecticides qui doivent être appliqués sur la totalité de la surface du bois jusque dans les encrages. La méthode utilisée peut être au choix le badigeonnage à l’aide d’une brosse ou la pulvérisation à l’aide d’un révolver en prenant soin pour cette dernière méthode de s’équiper d’un masque de protection.
    Toutefois dans bien des cas, le traitement préventif s’avère insuffisant car il ne traite le bois qu’en superficie. On aura alors recours aux services d’un couvreur pour administrer un traitement dit curatif.

    Le traitement curatif des charpentes

    Ce traitement vise à tuer les oeufs, larves et insectes xylophages au sein des charpentes.
    Dans quels cas faut-il avoir recours à un traitement curatif de la charpente ?
    Même si, comme nous l’avons vu, la présence de créatures est difficilement identifiable, certains signes doivent nous alerter comme par exemple :
    L’apparition de petits trous à la surface du bois
    L’émission de sons en provenance de l’intérieur de la charpente
    La présence de vermoulures

    L’observation d’un ou plusieurs de ces signes doit nécessairement nous conduire à faire appel à nos couvreurs à Llupia.

    Le traitement curatif des charpentes, les précautions à adopter

    Etant donnée la nature particulièrement agressive du traitement, il convient de protéger les personnes et les biens pour cela il est recommandé :
    De vider autant que possible la / les pièce(s) concernée(s) ou à défaut de recouvrir les meubles ou autres objets ainsi que le sol
    D’éviter d’appliquer le traitement à proximité d’installations électriques ou d’objets inflammables
    De s’équiper de protections spéciales si l’on est amené à manipuler le produit : masque, lunettes, combinaison et gants
    Les différentes étapes du traitement curatif des charpentes

    Le dépoussiérage

    Une fois sur place le couvreur commencera par grossièrement dépoussiérer la charpente généralement à l’aide d’un balai car la longueur du manche permettra d’atteindre les recoins et les lucarnes d’ordinaire difficiles d’accès.

    Le sondage

    Le couvreur cherchera par la suite à confirmer la présence de nuisibles et, si celle-ci est avérée, à la localiser. Pour cela, il aura recours à une des techniques suivantes :
    Il tapera sur la charpente à l’aide d’un maillet, l’émission d’un son creux sera indicative de ladite présence
    Il exercera des pressions sur toute la longueur de la charpente, à la recherche de zones où la résistance du bois sera plus faible
    Il piquera le bois à l’aide d’un ciseau à bois tous les 20 à 30 cm sur chacune de ses faces privilégiant les parties sombres, les encrages et les endroits à proximité de la cheminée

    Le bûchage

    Une fois qu’il aura localisé les zones atteintes, le couvreur les grattera de manière à mettre à nu les parties saines. Il affinera par la suite avec un brossage afin d’éliminer toutes les vermoulures.

    Le perçage

    A l’aide d’une perceuse électrique le couvreur percera une série de trous en quinconce dans la charpente en tenant compte de certaines règles :
    Il ne percera que les bois supérieurs à 10 cm de périmètre
    Il percera en biais aux 2/3 de l’épaisseur sur les 2 faces et à moins de 5cm du bord
    Il percera un trou tous les 35 cm pour les bois supérieurs à 35 cm de périmètre et, pour les autres, un trou tous les mètres.

    La pose des injecteurs

    A l’aide d’un marteau, le couvreur enfoncera les chevilles à injection dans les trous, il s’agit de chevilles qui, équipées de valves, sont conçues pour diffuser au coeur des charpentes le produit de traitement insecticide et fongicide. Généralement, il s’agit d’un produit non inflammable qui préservera la texture du bois et permettra la pose de revêtement ou de verni une fois sec.

    Préparation du révolver

    Le révolver également appelé buse à injection est équipé d’une pompe qui propulsera le liquide dans les chevilles. Une fois rempli de liquide le couvreur l’emmanche dans la valve de la cheville et presse sur la gâchette jusqu’à ce que le liquide ressorte des fentes du bois ou, à défaut, dans une limite temporelle de 30 secondes.

    Pulvérisation

    Le traitement curatif est toujours suivi d’une pulvérisation.
    Il est vivement recommandé d’aérer la pièce après le traitement.
    Généralement, un traitement garantit la protection vos charpentes pour une durée de 10 ans, de quoi assurer votre sérénité pour un bon moment !

    Donc n’hésitez plus, contacter notre équipe pour le traitement de charpente à Llupia !


  • Etancheite de toiture Collioure
  • Pose de fenetre de toit Aussonne
  • Pose de gouttieres Montberon
  • Remplacement de tuiles Nailloux
  • Peinture de toit Collioure
  • Demoussage de toiture Cintegabelle
  • Peinture de toit Espira-de-l Agly
  • Traitement hydrofuge de toiture Labarthe-Riviere
  • Couvreur Saint-Jean
  • Isolation des combles l Union
  • Traitement des charpentes Bourg-Madame

    Categories:
    traitement de charpente Bourg-Madame

    traitement de charpente a Bourg-Madame

    Traiter votre charpente à Bourg-Madame

     

    Ecologique, économique et esthétique, le bois occupe une place grandissante dans la composition de nos habitations. Néanmoins, cette utilisation croissante notamment comme matériau pour la charpente soulève un enjeu fondamental de longévité. Si la durabilité d’une charpente de bois bien traitée ne pose pas problème, il est cependant nécessaire de veiller à ce que celle-ci demeure saine.

     

    Pour le traitement de votre charpente à Bourg-Madame

    contactez notre équipe au 

    06 11 95 10 65

     

    En effet, nous ne sommes pas les seuls à être séduits par le bois, pour les capricornes, termites, vrillettes et autres insectes et larves xylophages il constitue un environnement de choix pour faire leurs nids et pondre leurs oeufs. A cette fin, ils creusent une multitude de petites galeries qui, en transperçant le bois, dégradent son apparence et fragilisent la charpente, compromettant par là-même la solidité de l’édifice. Leur action est d’autant plus dangereuse que, les signes d’infestation n’étant visibles en surface que très tardivement, un bois infesté peut à première vue paraître parfaitement intact ! Le traitement des charpentes de bois s’avère donc être, tant pour des raisons esthétiques que de sécurité, d’une impérieuse nécessité.

    Ce traitement vise à immuniser le bois contre les attaques d’insectes et larves xylophages à l’aide de produits fongicides et insecticides qui doivent être appliqués sur la totalité de la surface du bois jusque dans les encrages. La méthode utilisée peut être au choix le badigeonnage à l’aide d’une brosse ou la pulvérisation à l’aide d’un révolver en prenant soin pour cette dernière méthode de s’équiper d’un masque de protection.
    Toutefois dans bien des cas, le traitement préventif s’avère insuffisant car il ne traite le bois qu’en superficie. On aura alors recours aux services d’un couvreur pour administrer un traitement dit curatif.

    Le traitement curatif des charpentes

    Ce traitement vise à tuer les oeufs, larves et insectes xylophages au sein des charpentes.
    Dans quels cas faut-il avoir recours à un traitement curatif de la charpente ?
    Même si, comme nous l’avons vu, la présence de créatures est difficilement identifiable, certains signes doivent nous alerter comme par exemple :
    L’apparition de petits trous à la surface du bois
    L’émission de sons en provenance de l’intérieur de la charpente
    La présence de vermoulures

    L’observation d’un ou plusieurs de ces signes doit nécessairement nous conduire à faire appel à nos couvreurs à Bourg-Madame.

    Le traitement curatif des charpentes, les précautions à adopter

    Etant donnée la nature particulièrement agressive du traitement, il convient de protéger les personnes et les biens pour cela il est recommandé :
    De vider autant que possible la / les pièce(s) concernée(s) ou à défaut de recouvrir les meubles ou autres objets ainsi que le sol
    D’éviter d’appliquer le traitement à proximité d’installations électriques ou d’objets inflammables
    De s’équiper de protections spéciales si l’on est amené à manipuler le produit : masque, lunettes, combinaison et gants
    Les différentes étapes du traitement curatif des charpentes

    Le dépoussiérage

    Une fois sur place le couvreur commencera par grossièrement dépoussiérer la charpente généralement à l’aide d’un balai car la longueur du manche permettra d’atteindre les recoins et les lucarnes d’ordinaire difficiles d’accès.

    Le sondage

    Le couvreur cherchera par la suite à confirmer la présence de nuisibles et, si celle-ci est avérée, à la localiser. Pour cela, il aura recours à une des techniques suivantes :
    Il tapera sur la charpente à l’aide d’un maillet, l’émission d’un son creux sera indicative de ladite présence
    Il exercera des pressions sur toute la longueur de la charpente, à la recherche de zones où la résistance du bois sera plus faible
    Il piquera le bois à l’aide d’un ciseau à bois tous les 20 à 30 cm sur chacune de ses faces privilégiant les parties sombres, les encrages et les endroits à proximité de la cheminée

    Le bûchage

    Une fois qu’il aura localisé les zones atteintes, le couvreur les grattera de manière à mettre à nu les parties saines. Il affinera par la suite avec un brossage afin d’éliminer toutes les vermoulures.

    Le perçage

    A l’aide d’une perceuse électrique le couvreur percera une série de trous en quinconce dans la charpente en tenant compte de certaines règles :
    Il ne percera que les bois supérieurs à 10 cm de périmètre
    Il percera en biais aux 2/3 de l’épaisseur sur les 2 faces et à moins de 5cm du bord
    Il percera un trou tous les 35 cm pour les bois supérieurs à 35 cm de périmètre et, pour les autres, un trou tous les mètres.

    La pose des injecteurs

    A l’aide d’un marteau, le couvreur enfoncera les chevilles à injection dans les trous, il s’agit de chevilles qui, équipées de valves, sont conçues pour diffuser au coeur des charpentes le produit de traitement insecticide et fongicide. Généralement, il s’agit d’un produit non inflammable qui préservera la texture du bois et permettra la pose de revêtement ou de verni une fois sec.

    Préparation du révolver

    Le révolver également appelé buse à injection est équipé d’une pompe qui propulsera le liquide dans les chevilles. Une fois rempli de liquide le couvreur l’emmanche dans la valve de la cheville et presse sur la gâchette jusqu’à ce que le liquide ressorte des fentes du bois ou, à défaut, dans une limite temporelle de 30 secondes.

    Pulvérisation

    Le traitement curatif est toujours suivi d’une pulvérisation.
    Il est vivement recommandé d’aérer la pièce après le traitement.
    Généralement, un traitement garantit la protection vos charpentes pour une durée de 10 ans, de quoi assurer votre sérénité pour un bon moment !

    Donc n’hésitez plus, contacter notre équipe pour le traitement de charpente à Bourg-Madame !


  • Remplacement de tuiles Longages
  • Charpentier Fonsorbes
  • Peinture de toit Vernet-les-Bains
  • Pose de gouttieres Balma
  • Couvreur Lespinasse
  • Ravalement de facade Latour-Bas-Elne
  • Urgence toiture Fonbeauzard
  • Traitement des charpentes Pibrac
  • Reparation de toiture Rieumes
  • Etancheite de toiture Baixas
  • Call Now ButtonAppelez-nous